عربي | English
Le Maghreb dans les Sciences Sociales
La Fondation | Bibliothèque et collections | Catalogues et offre numérique | Activités scientifiques et édition | Liens du Maghreb
 
Activités scientifiques et édition
   

Calendrier

Activités passées

Archives des News

Publications

Programme d'appui
aux jeunes chercheurs

Colloque international

la traduction arabe des textes sociologiques et anthropologiques

Casablanca, 16-17 février 2017

Coordinateur du colloque : Richard Jacquemond, Université d'Aix-Marseille

Publication de la Fondation Après avoir été l’objet de nombreuses critiques pour ses insuffisances et ses lacunes1, la traduction arabe connaît depuis le tournant du millénaire un certain essor dû notamment à la création ou la relance de programmes de traduction publics ou parapublics dans divers pays (Tunisie, Égypte, Liban, Koweït, Émirats-Arabes-Unis) et à la croissance du secteur de l’édition privée au cours des deux dernières décennies, tant au Maghreb qu’au Machrek. La traduction des sciences humaines et sociales, à laquelle la Fondation du Roi Abdul Aziz avait consacré un colloque international en 20072, n’est pas en reste, comme le montre la 2e édition (2014) de la base de données « Traductions arabes en sciences humaines et sociales » élaborée par la Fondation, qui compte plus de 12.000 titres – soit près du double de la première édition de cette base de données, constituée à l’occasion du colloque de 2007 et qui en comptait un peu plus de 7.000.
Cet essor quantitatif est l’occasion pour la Fondation du roi Abdul Aziz de revenir sur cette question de la traduction arabe des SHS en affinant le regard et en se concentrant cette fois sur les traductions en sociologie et anthropologie, ces deux disciplines, prises ensemble, étant celles qui donnent actuellement lieu au plus grand nombre de traductions.
Il s’agira, en examinant les conditions actuelles de la traduction de ces deux disciplines (entendues au sens large utilisé en bibliothéconomie), de faire le point tant sur les problèmes généraux que pose la traduction arabe des SHS que sur les questions spécifiques que posent la sociologie et l’anthropologie. Quelles sont les tendances de la traduction arabe dans ces disciplines : quelles traditions nationales, quelles écoles de pensée, quels sous-champs disciplinaires sont privilégiés ou au contraire négligés ? Où en est-on de la (re-)traduction des grands textes et auteurs fondateurs ? Qui sont les traducteurs et comment travaillent-ils ? Et les éditeurs ? Quid des traductions publiées sous d’autres formats que le livre (revues spécialisées, blogs ou autres publications numériques) ? Quels rapports entre ce mouvement de traduction et le champ de la recherche sociologique et anthropologique arabe ? Telles sont quelques-unes des questions qui seront abordées à l’occasion de ce colloque international.

Télécharger le Programme