A PHP Error was encountered

Severity: Notice

Message: Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE

Filename: controllers/web.php

Line Number: 69

Backtrace:

File: D:\EasyPHP-Devserver-17\eds-www\webfaa\unicorn\controllers\web.php
Line: 69
Function: _error_handler

File: D:\EasyPHP-Devserver-17\eds-www\webfaa\index.php
Line: 315
Function: require_once

une conférence-débat «Tunisie, une révolution en pays dʼislam» animée par le professeur Yadh Ben Achour Discutants : Ali Bouabid et Abderrahmane Rachik - Fondation du roi abdul-Aziz Al Saoud pour les Etudes Islamiques et les Sciences Humaines , Casablanca
Accès direct
Exposition du mois : Revues Maghrébines
Événements : Colloques
Événements : Un livre et un auteur

une conférence-débat «Tunisie, une révolution en pays dʼislam» animée par le professeur Yadh Ben Achour Discutants : Ali Bouabid et Abderrahmane Rachik

le jeudi 3 mai 2018 à 16h30

une conférence-débat «Tunisie, une révolution en pays dʼislam» animée par le professeur Yadh Ben Achour Discutants : Ali Bouabid et Abderrahmane Rachik

LA TUNISIE a inventé un type de révolution qui n’a assurément aucun précédent dans l’histoire. Qu’est-ce, en effet, que cette révolution qui n’est ni idéologique, ni partisane, ni belligérante ? Qu’est-ce qu’une révolution qui s’obstine à traiter avec les membres de l’ancien régime dont les plus éminentes figures se précipitent à la reconnaître et à oeuvrer pour sa réussite ? Qu’est-ce qu’une révolution qui pour assurer la relève rappelle les anciens ? Qu’est-ce qu’une révolution qui maintient les rênes des finances entre les mêmes mains ?
Et pourtant, entre anciens et modernes, tensions et réconciliations, elle répond à toutes les conditions politiques et éthiques qui définissent une révolution.
Certes il s’agit d’une révolution à part, ni disproportionnée ni davantage insensée, une révolution habile, ajustée, et comme sur mesure.
L’auteur en trace les lignes directrices : le contexte, la scénographie, le tempo et les retours de manivelle. Il en marque les signes les plus distinctifs : la force subversive du droit et l’exigence constitutionnelle.
A plusieurs titres, ce livre en est une oeuvre-source.
Il est le bilan théorique et pratique d’un acteur clé du moment révolutionnaire. Il est le reflet écrit de l’action déterminante de son auteur à la tête de la Haute instance, cette chambre sans constitution ni élections, qui fut pourtant le « parlement » incontournable de la Révolution.
Il est source aussi dans ce sens qu’il est, en soi, une pièce de cette révolution. Il l’articule, en participe et vient la consolider.
Ce livre est enfin porté par une véritable passion pour la Tunisie, une ardeur vraie qui le traverse de part en part.
Son ambition se laisse deviner, sans jamais se déclarer. Et ce n’est pas la moindre de ses qualités.
Yadh Ben Achour,juriste tunisien, spécialiste de droit public et des théories politiques en islam. Ancien doyen de la Faculté des sciences juridiques de Tunis, ancien président de la Haute instance de la Révolution, membre du Comité des droits de l’homme des Nations Unies. Auteur de nombreux ouvrages, il a notamment publié, aux Presse universitaires de France à Paris et aux éditions Cérès, à Tunis, Aux fondements de l’orthodoxie sunnite et La Deuxième Fâtiha.