Accès direct
Voyage du livre : une industrie créative enracinée
Programme « Un livre, un auteur »

Antonio Negri (1933-2023) Philosophe novateur du marxisme occidental

Antonio Negri (1933-2023) Philosophe novateur du marxisme occidental

 

 

 

 

La Fondation rend hommage à l’intellectuel militant italien Antonio Negri, et ce par le biais d’une exposition de ses ouvrages qui relatent son parcours politique et académique ainsi que les écrits qui lui ont été consacrés.

Philosophe, essayiste et homme politique italien, Antonio (dit Toni) Negri figure parmi les théoriciens les plus éminents de l'autonomisme. Il est aussi connu dans la philosophie contemporaine par son intérêt théorique pour Spinoza. Il représente, avec Althusser et Deleuze, le courant du néo-spinozisme de la fin du XXe siècle et du début du XXIe siècle. Il est devenu, à l’âge de 25 ans, professeur de philosophie politique à l’Université de Padoue. Il s’est consacré, sa vie durant, au renouvellement du marxisme occidental et à l’apaisement de la lutte des classes en Europe et dans le monde. Il a eu, durant les années 1960 et 1970, une vie et une pensée profondément marquées par la lutte politique et sociale et l’engagement militant dans les rangs des mouvements d'extrême-gauche en Italie, notamment Potere Operaio (Pouvoir ouvrier) et Autonomia Operaia (Autonomie ouvrière), ce qui lui a valu l’incarcération en 1979, puis l’exil en France en 1983, où il a enseigné à Paris 8 (Vincennes), à l'Ecole normale supérieure et au Collège international de philosophie, aux côtés de Jacques Derrida, Michel Foucault et Gilles Deleuze.

Cet intellectuel militant est l’auteur de nombreux ouvrages sur la pensée politique moderne, parmi lesquels Le pouvoir constituant (1995), Multitude (2006), Commonwealth (2009), ou encore le célèbre Empire (2000), co-écrit avec Michael Hardt et salué mondialement pour son analyse iconoclaste des tenants et aboutissants du monde globalisé.