عربي | English
Le Maghreb dans les Sciences Sociales
La Fondation | Bibliothèque et collections | Catalogues et offre numérique | Activités scientifiques et édition | Liens du Maghreb
 
Activités scientifiques et édition
   

Calendrier

Activités passées

Archives des News

Publications

Programme d'appui
aux jeunes chercheurs

27 septembre 2003

Les dictionnaires arabesLa ville de Casablanca a abrité les 25 – 26 – 27 septembre 2003 un colloque international intitulé « Les dictionnaires arabes : présent et perspectives ».
Le colloque a été coorganisé par un grand nombre d’institutions dont la Fondation.
La Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Ain Chok a abrité les deux premières journées, et la Fondation du Roi Abdul-Aziz la troisième.
Le colloque a interrogé l’état actuel des dictionnaires arabes. On a relevé les avancées réalisées pour élaborer un dictionnaire arabe moderne mais aussi les obstacles qui entravent l’achèvement du projet.
D’autres questions ont été soulevées : les dictionnaires thématiques, la problématique du sens des mots et du patrimoine, les dictionnaires spécialisés, l’impact des nouvelles technologies d’information et de communication dans le domaine des dictionnaires.

5 - 6 décembre 2003

Enseigner la religion aujourd'hui ?« Enseigner la religion aujourd’hui ? » fut l’intitulé du colloque tenu les 5 et 6 décembre 2003 au siège de la Fondation.
La rencontre a été l’occasion d’échanges fructueux et parfois passionnés entre chercheurs et spécialistes appartenant à des horizons intellectuels, historiques et même religieux différents. Une assistance nombreuse a activement participé aux débats. Le colloque a également fait l’objet d’une couverture médiatique très large (radio, télévision et presse écrite). Les actes du colloque seront incessamment édités dans un ouvrage.

8 janvier 2004

Les apports du nouveau code de la familleLa Fondation a abrité, dans la soirée du jeudi 8 janvier 2004, une conférence débat proposée par l’Association marocaine pour la promotion de l’entreprise féminine (ESPOD) sur le thème : « Les apports du nouveau Code de la famille : quels rôles pour le juge de la famille ? ».
La rencontre a été marquée par une communication de Monsieur Ahmed Toufiq, Ministre des Habous et des Affaires Islamiques et Directeur de la Fondation, suivie par celles de Madame Yasmina Baddou Secrétaire d’Etat chargée de la famille de la solidarité et de l’action sociale, lue par sa représentante, de Madame Zhor El Hor, Présidente du Tribunal de Derb Sultan El Fida, de Monsieur Mohamed Sghir Janjar, Directeur Adjoint de la Fondation et de Madame Sabah Chraïbi Bennouna qui a présidé la conférence.
Les conférenciers ont mis l’accent sur la philosophie du projet qui consiste à faire prévaloir les principes d’équité, et d’éthique islamique et à prendre en considération les réalités du monde contemporain. Ils ont aussi souligné que ce projet ouvre de nouvelles perspectives devant le droit de la femme, de l’enfant ainsi qu’en matière de cohésion de la famille. Le juge de la famille est appelé à jouer un rôle essentiel pour garantir le respect de ces principes et la recherche de cette cohésion.

14 janvier 2004

Ethique du mal et démocratie au MarocRédouane Taouil, professeur à l’Université Pierre Mendès France, Grenoble 2, a donné une conférence au siège de la Fondation sur le thème « Ethique du mal et démocratie au Maroc ».
Le conférencier a essayé de mobiliser la pensée machiavélienne du mal dans son analyse de l’évolution socio-économique et politique du Maroc. Il a particulièrement insisté sur l’insuffisance de l’exigence démocratique avec tout ce que cela peut entrainer comme corruption et éthique du mal.

23 - 24 janvier 2004

De la reconnaissance« De la reconnaissance » est le thème du colloque organisé à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’Université Ibn Tofayl de Kénitra. Le colloque est organisé conjointement par la Fondation du Roi Abdul-Aziz de Casablanca, du Collège International de Philosophie de Paris et l’Université Ibn Tofayl de Kénitra.
Les actes du colloque et les débats ont montré à quel point la notion de reconnaissance était actuelle tant du point de vue du débat théorique que du point de vue des réalités du monde et qu’elle est, à ce titre, une notion complexe peuvant donner lieu à des débats passionnés.

16 - 17 avril 2004

La science dans les sociétés islamiquesLa Fondation du Roi Abdul-Aziz Al Saoud pour les Etudes Islamiques et les Sciences Humaines a organisé les 16 et 17 avril 2004 à Rabat un colloque sur le thème « La science dans les sociétés islamiques : approches historiques et perspectives d’avenir ».
Le colloque, qui s’est attaqué à un objet de recherche d’une grande importance scientifique et historique en plus de l’enjeu sociétal et civilisationnel qu’il représente, s’inscrit dans une démarche qui vise à contribuer à donner à la tradition scientifique islamique la place qu’elle mérite au sein de l’histoire mondiale des sciences. Pour ce faire les organisateurs en appellent à la mise en place d’un programme de recherche en trois points :

- établir les bases d’une sociologie des sciences des sociétés musulmanes ;
- lancer le débat théorique sur les catégories cognitives qui structurent la pratique scientifique dans le monde musulman ;
- articuler le champ de l’histoire des sciences dans les sociétés musulmanes aux thématiques d’aujourd’hui, singulièrement le rôle que peut jouer la recherche dans le domaine académique par rapport à l’assimilation et l’appropriation par les Etats musulmans des sciences modernes et de la technologie et par rapport à leur contribution à la production scientifique mondiale.

Les communications ont approché cet objet sous différents angles et ont montré que les recherches relatives à cet objet avancent dans les différentes sphères linguistiques et culturelles.

28 - 29 avril 2004

Les défis du développement« Les défis du développement du secteur bibliothéconomique marocain » est le thème de deux journées d’études organisées les 28 – 29 avril 2004 au siège de la Fondation du Roi Abdul-Aziz par celle-ci en collaboration avec l’Association des Amis de la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc et la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc.
La première journée fut consacrée à l’étude des expériences de construction et de développement des bibliothèques nationales à travers les cas français et tunisien. Elle fut également l’occasion d’une présentation d’un état des biens de la BNRM et de l’avancement de la réalisation du nouveau site de cette bibliothèque.
La seconde journée fut dédiée à l’étude de la situation du secteur biblithéconomique marocain et à débattre des propositions à même d’en faire un levier de développement culturel et humain du Maroc. La journée fut une occasion de se faire une idée de l’évolution bibliothéconomique en Orient arabe à travers notamment le projet de Catalogue arabe unifié lancé par la Bibliothèque publique du Roi Abdul-Aziz Al Saoud à Riyad et la présentation d’un progiciel intégré arabisé de gestion moderne de bibliothèques.
Les deux journées ont conduit à la proposition d’une série de recommandations dont on peut lire la version arabe sur ce site.